Témoignage d’Anne-Laure après sa “grosse coupure” d’un an en Irlande

Par Olivier
Dans Témoignages d'expatriés
Avr 22nd, 2015
2 commentaires
3792 Views
Share

Alors bonjour Anne-Laure, peux tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Anne-Laure (au cas ou vous n’auriez pas lu la question) et j’aurai 30 ans dans deux mois. Si je le vis bien ? Ah oui oui oui oui. Bon, non en fait. Comme j’ai fait des études de sport et de journalisme, je me suis dit : “tiens, et si j’étais journaliste sportive ?”. Oui, je suis perspicace. J’ai donc bossé à Canal+ pendant 5 ans avant d’envoyer tout bouler pour vivre une expérience unique. Une aventure qui m’a conduite en Irlande, à Dublin précisément. J’ai donc mis mon boulot entre parenthèse pendant un an pour découvrir, visiter, m’émerveiller, rencontrer… vivre quoi !

 

Anne-Laure Salvatico

 

Peux tu nous raconter un peu ton périple en Irlande que tu as fait pendant un an ?

Je suis arrivée en janvier 2014 avec une valise plus lourde que 10 sumos réunis ! J’avais booké une auberge de jeunesse (parce que oui, je suis très jeune) pendant 10 jours. J’ai ensuite trouvé une coloc’ avec un italien, un mauricien, une lettone et une allemande. Ce mélange de cultures, dans 60 m2, était juste fou. Pendant un peu plus d’un mois, j’ai pris des cours d’anglais dans une école et en mars, j’ai trouvé un travail dans un café. J’ai bossé dans ce coffee shop pendant 10 mois et avec l’argent que je gagnais, je visitais (un peu), je sortais (beaucoup) et je voyageais.

 

Si on te demandait de nous faire revivre ton meilleur souvenir...?

Un trip dans le Kerry que j’ai fait avec une amie rencontrée à Dublin. On avait visité Dingle, les Blasket Islands, le Parc National de Killarney… J’ai eu, à ce moment là, un sentiment de liberté que je n’avais jamais eu avant. J’avais envie de chanter “I believe, I can fly” toutes les trois secondes. C’était tellement beau ! C’était dingue !

Anne-Laure Salvatico

 

...Et ton plus mauvais ?

C’est très cliché mais mon départ. Même si j’avais choisi de quitter Dublin, dire au revoir à des gens avec qui tu as tant partagé pendant 1 an, c’est un crève-coeur.

 

Tu parlais anglais avant de partir ? Comment s'est passé les rencontres avec les locaux ?

Avant mon départ, mon anglais était tout simplement une grosse blague et c’est grâce à toutes les rencontres que j’ai fait sur place que j’ai progressé. La meilleure école d’anglais de Dublin, c’est Temple Bar ! Tu commandes ta bière et 5 minutes après tu te retrouves à trinquer avec des irlandais. Leur accueil a toujours été chaleureux et bienveillant.

 

Quel a été ton secret magique pour t'intégrer et faire des rencontres ?

Les sorties ! Il est toujours plus facile de faire des rencontres un verre à la main.

Anne-Laure Salvatico

 

Si tu pouvais nous citer 3 endroits que tu conseillerais de visiter ?

En numéro 1 indétrônable : le Connemara. Ca était ma plus belle découverte. C’était exactement comme je me l’étais imaginé : des couleurs magnifiques, du calme, des moutons… En deux, le Kerry et en trois, les Wicklow. C’est l’un des premiers endroits que j’ai visité en Irlande. Je me rappelle m’être dit à ce moment là que j’avais fait le bon choix en venant ici.

 

Quel a été ton secret magique pour t'intégrer et faire des rencontres ?

Pubs évidemment ! Boire sa bière sur un air de Galway Girl, ça n’a pas de prix.

 

Et donc après ce périple, tu as décidé de sortir un livre, peux tu nous en dire plus ?

Avant de partir à Dublin, j’ai ouvert un blog pour raconter ma “Grosse Coupure” d’un an. J’écrivais régulièrement mes aventures de manière complètement barrée. Le blog a commencé a bien marché et j’ai très vite eu envie d’en faire un livre. Comme je suis une grande fan d’illustrations, j’ai contacté l’illustratrice Penny qui m’a suivie dans ma folie. On a donc sorti ensemble le livre illustré “Grosse Coupure” et il est possible de l’acheter ici et de se le faire livrer en Irlande…Désolée pour la promo avec des gros sabots !

 

Un dernier mot ? Un bonjour que tu veux faire passer ? Un lien que tu veux nous faire partager ?

Merci à tous ceux qui ont rendu cette “Grosse Coupure” si belle. Si vous avez le temps, allez vous poser au Bittersweet Café, à côté de Christchurch. J’ai eu la chance d’y bosser 10 mois. Non seulement le café est bon mais en plus l’accueil est top !

Articles similaires

2 de réponses vers “Témoignage d’Anne-Laure après sa “grosse coupure” d’un an en Irlande”

  1. gandola dit :

    coucou !!
    j’ai suivi ton périple et tu m’as époustoufflé !! moi qui t’ai connu ‘petite ” au collège …. tu as fais du chemin depuis tu es pleine de vie et de ”” conneries ”’ c’est ça la vie …. continue comme çà et rreste telle que tu es .
    tes parents et marie doivent etre fiers de toi !!! je t’embrasse anne laure bisous <3

    • Anne-Laure dit :

      Merci Martine ! Ca me touche énormément. Je serai justement à Ramatuelle dans une semaine pour profiter de toute la famille. Je t’embrasse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires de Facebook :

Share