fbpx

La chanson des lacs du Connemara de Michel Sardou : Toutes les expliquations !

Par Olivier
Dans Culture
Juin 12th, 2017
5 commentaires
19200 Views
Share

Que vous soyez fan de l’Irlande ou non, que vous ayez déjà visité le Connemara ou non, vous avez certainement déjà fredonné la célèbre chanson de Michel Sardou, et ses fameux lacs du Connemara. Au-delà des belles paroles riches en émotions et en références, la chanson de ce chanteur français connait également quelques clins d’œil et anecdotes, je vais vous en dire un peu plus à ce sujet.

Êtes-vous certains de connaître la chanson ? Voyons cela.

Et comme je vous sens dans un état d’esprit à chanter en ce moment, voici la vidéo officielle de la chanson :

Pourquoi Michel Sardou a écrit Les Lacs du Connemara ?

La chanson a été inspirée par le paysage mystique et sauvage du Connemara, qui l’a profondément marqué lors d’une visite. Michel Sardou et ses paroliers, Pierre Delanoë et Jacques Revaux, ont voulu capturer l’esprit, la beauté et l’histoire mouvementée de cette région, tout en y ajoutant une dimension dramatique et romanesque. La chanson évoque non seulement les paysages, mais aussi les traditions, les mariages et les funérailles, tout en faisant allusion à l’histoire tumultueuse de l’Irlande.

Comment a été écrite la chanson des lacs du Connemara de Sardou ?

Tout d’abord vous devez savoir que Sardou n’a pas écrit cette chanson seul, et surtout, qu’il ne souhaitait même pas la garder après l’avoir écrite.

La chanson a été écrite et composée à Saint-Georges-Motel, chez Michel Sardou. À cause d’un long voyage, le synthétiseur Sequential Prophet 10 de Jacques Revaux donnait un son proche d’une cornemuse, ce qui donna l’idée à Michel Sardou d’écrire une chanson écossaise.

Comme ni lui, ni Pierre Delanoë ne connaissaient l’Écosse, Delanoë partit trouver des brochures sur ce pays, mais revint avec une documentation touristique sur l’Irlande. Le texte s’inspire finalement du film L’Homme tranquille de John Ford, en traitant d’un mariage irlandais et illustrant le conflit entre protestants et catholiques en toile de fond. La chanson durait 6 minutes, c’est pourquoi Sardou décida de ne pas donner suite, cependant son compère réussit (heureusement) à le convaincre de la garder.

Quelle famille irlandaise est citée dans Les Lacs du Connemara ?

Dans la chanson “Les Lacs du Connemara” de Michel Sardou, la famille irlandaise citée est la famille Shannon. La ligne “Terre brûlée au vent, des landes de pierres, autour des lacs, c’est pour les étrangers, une terre étrange et noire, poudrée d’ocre rouge, un vent fou qui hurle, des nuits où les lacs, s’embrasent soudain, quant le maître Shannon met le feu aux tourbières, puis repart sous la pluie, Shannon et le vent, poussent au Connemara, Shannon qui court au galop” évoque l’influence et le pouvoir de cette famille dans la région.

La chanson, fidèle à la réalité des lieux ?

Bien que tirée d’une brochure, la chanson est parfaitement en phase avec la réalité de la région, aussi sauvage et parfois inhospitalière que fascinante et agréable. Comme Sardou l’indique, il est bel et bien question d’une région très venteuse (Terres brulées au vent des Landes de pierre), puisque la région est située aux abords de la côte Atlantique, il est certain que les vents marins vont vous laisser un mauvais arrière-goût si vous avez la fabuleuse idée de ramener votre petit parapluie.

Car oui, bien sûr il s’agit d’une région où il pleut assez souvent, pleine de brouillard par temps humide et très nuageuse. Il est assez rare de voir du soleil, mais si vous avez de la chance, impossible n’est pas irlandais.

Que vous soyez fan de l’Irlande ou non, que vous ayez déjà visité le Connemara ou non, vous avez certainement déjà fredonné la célèbre chanson de Michel Sardou, et ses fameux lacs du Connemara. Au-delà des belles paroles riches en émotions et en références, la chanson de ce chanteur français connait également quelques clins d’œil et anecdotes, je vais vous en dire un peu plus à ce sujet.

Êtes-vous certains de connaître la chanson ? Voyons cela.

Et comme je vous sens dans un état d’esprit à chanter en ce moment, voici la vidéo officielle de la chanson :

Pourquoi Michel Sardou a écrit Les Lacs du Connemara ?

La chanson a été inspirée par le paysage mystique et sauvage du Connemara, qui l’a profondément marqué lors d’une visite. Michel Sardou et ses paroliers, Pierre Delanoë et Jacques Revaux, ont voulu capturer l’esprit, la beauté et l’histoire mouvementée de cette région, tout en y ajoutant une dimension dramatique et romanesque. La chanson évoque non seulement les paysages, mais aussi les traditions, les mariages et les funérailles, tout en faisant allusion à l’histoire tumultueuse de l’Irlande.

Comment a été écrite la chanson des lacs du Connemara de Sardou ?

Tout d’abord vous devez savoir que Sardou n’a pas écrit cette chanson seul, et surtout, qu’il ne souhaitait même pas la garder après l’avoir écrite.

La chanson a été écrite et composée à Saint-Georges-Motel, chez Michel Sardou. À cause d’un long voyage, le synthétiseur Sequential Prophet 10 de Jacques Revaux donnait un son proche d’une cornemuse, ce qui donna l’idée à Michel Sardou d’écrire une chanson écossaise.

Comme ni lui, ni Pierre Delanoë ne connaissaient l’Écosse, Delanoë partit trouver des brochures sur ce pays, mais revint avec une documentation touristique sur l’Irlande. Le texte s’inspire finalement du film L’Homme tranquille de John Ford, en traitant d’un mariage irlandais et illustrant le conflit entre protestants et catholiques en toile de fond. La chanson durait 6 minutes, c’est pourquoi Sardou décida de ne pas donner suite, cependant son compère réussit (heureusement) à le convaincre de la garder.

Quelle famille irlandaise est citée dans Les Lacs du Connemara ?

Dans la chanson “Les Lacs du Connemara” de Michel Sardou, la famille irlandaise citée est la famille Shannon. La ligne “Terre brûlée au vent, des landes de pierres, autour des lacs, c’est pour les étrangers, une terre étrange et noire, poudrée d’ocre rouge, un vent fou qui hurle, des nuits où les lacs, s’embrasent soudain, quant le maître Shannon met le feu aux tourbières, puis repart sous la pluie, Shannon et le vent, poussent au Connemara, Shannon qui court au galop” évoque l’influence et le pouvoir de cette famille dans la région.

La chanson, fidèle à la réalité des lieux ?

Bien que tirée d’une brochure, la chanson est parfaitement en phase avec la réalité de la région, aussi sauvage et parfois inhospitalière que fascinante et agréable. Comme Sardou l’indique, il est bel et bien question d’une région très venteuse (Terres brulées au vent des Landes de pierre), puisque la région est située aux abords de la côte Atlantique, il est certain que les vents marins vont vous laisser un mauvais arrière-goût si vous avez la fabuleuse idée de ramener votre petit parapluie.

Car oui, bien sûr il s’agit d’une région où il pleut assez souvent, pleine de brouillard par temps humide et très nuageuse. Il est assez rare de voir du soleil, mais si vous avez de la chance, impossible n’est pas irlandais.

Où sont situés Les Lacs du Connemara ?

Les Lacs du Connemara se trouvent dans la région du Connemara, à l’ouest de l’Irlande, plus précisément dans le comté de Galway. Cette région est réputée pour ses paysages sauvages, ses tourbières et, bien sûr, ses nombreux lacs. Parmi les lacs les plus célèbres, on peut citer le Lough Corrib, le Lough Mask et le Lough Nafooey. Le Connemara est également bordé par l’Atlantique, offrant ainsi des panoramas d’une beauté époustouflante avec ses montagnes, ses vallées et ses étendues d’eau. C’est un lieu de prédilection pour les amoureux de la nature et de la randonnée.

Concernant les lacs, il n’y a pas de doute possible à ce sujet, la région est très célèbre pour ses étendues d’eau, où vous pouvez si vous êtes très courageux, vous baigner et peut être croiser Maureen nue dans l’eau… Si si, elle est toujours dans l’eau apparemment, allez donc vérifier par vous-même haha !

Des paroles de la chanson qui parle du conflit catholiques / protestant et Irlande / Angleterre ?

Là encore ce n’est un secret pour personne, l’Irlande est un pays très catholique encore aujourd’hui, par exemple les préservatifs n’ont été autorisé qu’aux alentours des années 1990 et l’IVG (avortement) n’est pas légalisé encore en 2017. Le background religieux est aussi très visible lorsque l’on voit le nombre d’églises et cathédrales…

Tout au long du XXème siècle, une guerre sans merci a ravagé l’Irlande (tout comme lors des siècles précédents me direz-vous) opposant les catholiques et les protestants, qui déboucha en une République laïque (l’Irlande du Sud). L’Irlande du Sud a été créée lorsque les irlandais se sont défaits de l’emprise anglaise et ont gagné leur indépendance, c’est d’ailleurs à cela que font référence les paroles :

Là-bas au Connemara

On sait tout le prix de la guerre

Là-bas au Connemara

On n’accepte pas

La paix des Gallois

Ni celle des rois d’Angleterre

L’Irlande du Nord n’avait pas réussi (ou souhaité) se défaire de cette emprise, d’où la scission entre ces 2 pays.

Par ailleurs, pour l’anecdote, afin de vous illustrer le climat entre les irlandais et les anglais, aujourd’hui encore les guerres du passé peuvent refaire surface. À mon arrivée sur Dublin, j’avais pour habitude de porter une veste achetée en France, cependant un jour un irlandais m’avait demandé pourquoi je portais cette veste dans les rues de Dublin, que ce n’était pas très bien vu ici, j’ai demandé pourquoi : il y avait écrit “London” dans le dos de la veste. J’ai du coup laissé la veste au placard depuis ce jour, mais cela montre bien qu’il vaut mieux éviter les symboles anglais, un peu comme porter un maillot pour l’Olympique de Marseille en se baladant à Paris, même si heureusement, je n’ai jamais été caillassé dans Dublin pour cette veste haha !

Version de la chanson chanté par des enfants:

La chanson de Sardou évoque aussi le caractère tranquille, reposant et sauvage du comté du Connemara, des chevaux qui peuplent certains environs et certaines îles aux alentours, d’un certain monstre qui sort certains soir d’été pour replonger pour l’éternité (parlerait-on de Nessie nageant dans le Loch Ness par hasard ? Ça m’en a tout l’air).

Où sont situés Les Lacs du Connemara ?

Les Lacs du Connemara se trouvent dans la région du Connemara, à l’ouest de l’Irlande, plus précisément dans le comté de Galway. Cette région est réputée pour ses paysages sauvages, ses tourbières et, bien sûr, ses nombreux lacs. Parmi les lacs les plus célèbres, on peut citer le Lough Corrib, le Lough Mask et le Lough Nafooey. Le Connemara est également bordé par l’Atlantique, offrant ainsi des panoramas d’une beauté époustouflante avec ses montagnes, ses vallées et ses étendues d’eau. C’est un lieu de prédilection pour les amoureux de la nature et de la randonnée.

Concernant les lacs, il n’y a pas de doute possible à ce sujet, la région est très célèbre pour ses étendues d’eau, où vous pouvez si vous êtes très courageux, vous baigner et peut être croiser Maureen nue dans l’eau… Si si, elle est toujours dans l’eau apparemment, allez donc vérifier par vous-même haha !

Des paroles de la chanson qui parle du conflit catholiques / protestant et Irlande / Angleterre ?

Là encore ce n’est un secret pour personne, l’Irlande est un pays très catholique encore aujourd’hui, par exemple les préservatifs n’ont été autorisé qu’aux alentours des années 1990 et l’IVG (avortement) n’est pas légalisé encore en 2017. Le background religieux est aussi très visible lorsque l’on voit le nombre d’églises et cathédrales…

Tout au long du XXème siècle, une guerre sans merci a ravagé l’Irlande (tout comme lors des siècles précédents me direz-vous) opposant les catholiques et les protestants, qui déboucha en une République laïque (l’Irlande du Sud). L’Irlande du Sud a été créée lorsque les irlandais se sont défaits de l’emprise anglaise et ont gagné leur indépendance, c’est d’ailleurs à cela que font référence les paroles :

Là-bas au Connemara

On sait tout le prix de la guerre

Là-bas au Connemara

On n’accepte pas

La paix des Gallois

Ni celle des rois d’Angleterre

L’Irlande du Nord n’avait pas réussi (ou souhaité) se défaire de cette emprise, d’où la scission entre ces 2 pays.

Par ailleurs, pour l’anecdote, afin de vous illustrer le climat entre les irlandais et les anglais, aujourd’hui encore les guerres du passé peuvent refaire surface. À mon arrivée sur Dublin, j’avais pour habitude de porter une veste achetée en France, cependant un jour un irlandais m’avait demandé pourquoi je portais cette veste dans les rues de Dublin, que ce n’était pas très bien vu ici, j’ai demandé pourquoi : il y avait écrit “London” dans le dos de la veste. J’ai du coup laissé la veste au placard depuis ce jour, mais cela montre bien qu’il vaut mieux éviter les symboles anglais, un peu comme porter un maillot pour l’Olympique de Marseille en se baladant à Paris, même si heureusement, je n’ai jamais été caillassé dans Dublin pour cette veste haha !

Version de la chanson chanté par des enfants:

La chanson de Sardou évoque aussi le caractère tranquille, reposant et sauvage du comté du Connemara, des chevaux qui peuplent certains environs et certaines îles aux alentours, d’un certain monstre qui sort certains soir d’été pour replonger pour l’éternité (parlerait-on de Nessie nageant dans le Loch Ness par hasard ? Ça m’en a tout l’air).

5 de réponses vers “La chanson des lacs du Connemara de Michel Sardou : Toutes les expliquations !”

  1. […] plus que la Maureen et le Sean Kelly de Michel Sardou n’ont qu’à bien se tenir, car le Connemara est une terre qui inspire et qui donne envie de […]

  2. […] assez typique de l’Irlande à ne pas manquer lors de votre séjour en Irlande. Comme dans la chanson de Michel Sardou « des nuages noirs qui viennent du Nord colorent la terre, les lacs et rivières, c’est le […]

  3. Richard E dit :

    C’est une de mes chansons préférées, qui dépasse même au jour d’aujourd’hui les barrières de la France. Je viens tout juste de réserver mes billets sur le site Ticketmaster pour le 25 novembre prochain à l’Aréna Loire. Il m’impressionne toujours malgré les années !

  4. Louis dit :

    Il y a une autre analyse, bien moins sérieuse, mais assez réussie dans son style : http://tioufout.over-blog.com/article-les-lacs-du-connemara-publicite-mensongere-57013026.html

  5. Fab dit :

    Par contre je me suis toujours demandé ce que l’on voyait dans le reflet des lunettes de Sardou sur la pochette (qu’avaient mes parents à l’époque)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires de Facebook :

Share